Articles de journaux

sur les dauphins

 

 48 dauphins se sont échoués sur une plage, lundi en Australie. Après 9 heures de travail, les secouristes ont pu en remettre 47 à la mer. Le dernier est mort. Il était certainement déjà malade avant d'arriver sur la plage. C'est peut-être lui qui avait appelé les autres dauphins à l'aide.

Le Petit Quotidien n° 596 ; 9 sept 2000

 Depuis le début de la semaine, plus de 200 dauphins ont été retrouvés morts sur les plages de l'océan Atlantique. Ils ont certainement été victimes des immenses filets utilisés par les pêcheurs en pleine mer. Ces dauphins présentent de graves blessures aux nageoires ainsi qu'au rostre. Les scientifiques pensent que c'est parce qu'ils suivaient des bancs de sardines ou de maquereaux que ces cétacés se sont retrouvés pris au piège des filets.

http://baleines.etc.free.fr

Il existe sur les côtes de la mer de Chine un animal rare : le dauphin rose. Mais ce pauvre cétacé est en grand danger, car il ne reste plus que 200 individus.
Pourquoi cet animal paisible va-t-il certainement disparaître ? Les scientifiques qui l'ont étudié donnent plusieurs explications : d'abord, ce dauphin a été longtemps chassé pour sa chair qui est très appréciée par les Japonais. Aujourd'hui, sa capture est interdite.
En plus, les pêcheurs lui mènent la vie dure. Leurs filets sont des pièges mortels : le dauphin s'y entortille et meurt noyé. Sa nourriture devient de plus en plus rare car les bateaux de pêche vident la mer de ses poissons.
Mais d'autres dangers le guettent. Comme il vit près des côtes, il souffre aussi de la pollution des villes : les égouts, les produits chimiques se déversent directement dans la mer. Son environnement est de plus en plus modifié par les constructions des hommes. Enfin, le bruit permanent des bateaux perturbe énormément son sonar. L'animal est désorienté, ne sait plus se repérer et s'échoue sur les plages.
Aujourd'hui, sans vraiment le vouloir, les hommes rendent la vie des dauphins et de nombreux autres animaux bien difficile.

Le Petit Quotidien n° 596 ; 9 sept 2000

 Dans l'océan Pacifique, la vie des dauphins est devenue moins dangereuse. Le nombre de ces mammifères marins tués par les filets de pêcheurs a beaucoup diminué. En 10 ans, il est passé de 150 000 à 1 700.
Les pêcheurs de thons ont fait des efforts : ils utilisent aujourd"hui de nouvelles techniques de pêche. Mais dans le monde, 20 000 dauphins meurrent encore chaque année prisonniers des filets.

Le Petit Quotidien n° 596 ; 9 sept 2000

  Les dauphins ont enfin un endroit à eux en Méditerranée. Dans l'espace "Pelagos", une très grande zone entre la France et l'Italie, les filets dérivants vont être interdits.
Ces gigantesques filets, longs de plus de 100 kilomètres attrapent des poissons, mais aussi des dauphins, des tortues de mer et même des baleines.
Ils sont donc mortels pour ces animaux qui doivent remonter à la surface pour respirer.
Le Petit Journal d'Astrapi ; 15 sept 1992

Retour